Le jeûne - épisode 4

Les chroniques d'un méditant

Jan 17 2022 • 22 mins

Entretien avec Nicolas : Jeûner

Flavien: Bonjour, comment vas-tu ?

Nicolas:
Bonjour je vais bien puisque je médite et je jeûne régulièrement en plus je suis toujours heureux de pouvoir converser avec toi !!

Flavien: Je t’ai invité pour parler d’un sujet que tu maîtrises très bien le jeûne.
Comme tu le sais dans les chroniques, on parle de tout ce qui concerne la méditation et comme j’aime à le dire la méditation est à l’esprit ce que le jeûne est au corps.
Présente-toi s’il te plait.

Nicolas:
Je suis Nicolas Buscaino, j’ai 39 ans et je vis en Corrèze après 39 ans de vie en
banlieue parisienne. Je tiens à préciser ici que je ne suis ni un spécialiste
ni un expert du jeune et encore moins un médecin ou un nutritionniste. J’ai
simplement expérimenté le jeûne plusieurs fois sérieusement et cela m'a fait à chaque fois beaucoup de bien. Évidemment avant cela je me suis pas mal documenté et du coup je pense que je peux répondre à quelques unes de tes questions à propos du jeune.

Flavien: Qu’est-ce qui t’a amené à pratiquer le jeûne ?

Nicolas:
J’ai vu ma mère pratiquer le jeûne certaines fois pendant mon enfance et un jour je suis
tombé sur une vidéo de Thierry Casasnovas qui parlait des bienfaits du jeûne
pour la santé physique. Je vous invite vivement à voir son documentaire qui se
nomme régénération c’est très bien réalisé et complet pour bien comprendre le
Fonctionnement du jeune. Après avoir vu cette vidéo j’ai été curieux et j’ai eu
envie d’en savoir plus. Je suis alors allé sur internet pour me renseigner un
peu plus et j’ai vu des articles scientifiques qui parlaient du jeune et de l’autophagie,
un phénomène naturel qui nettoie le corps au niveau cellulaire. Il n’en a pas
fallu plus pour que j’ai envie d’essayer.

Flavien: Penses-tu que le jeûne peut être pratiqué par tout le monde ?

Nicolas:
Oui je pense que le jeune peut être pratiqué par tout le monde à condition d'être en
bonne santé. Sauf les enfants qui sont en pleine croissance et ont besoin d’une
alimentation régulière pour pouvoir bien grandir. C’est quelque chose que l’on
doit sentir soi-même. N’étant moi-même pas médecin ou nutritionniste, je
recommande tout de même de demander l’avis d’un spécialiste avant de se lancer.
Personnellement je ne l’ai pas fait lors de mon premier jeune mais je tiens ici à préciser que je suis un homme jeune en pleine santé. J’ai donc pris mes responsabilités et tout s’est très bien déroulé pour moi. C’est je pense vraiment un choix que l’on doit faire pour soi-même en pleine conscience. Il existe aussi des jeunes thérapeutiques pour les personnes qui sont malades car le jeune en plus de nettoyer les corps peut soigner certaines maladies qui sont
d’habitude très compliquées à soigner. Je ne rentre pas dans les détails car je
ne suis pas médecin mais je vous conseille encore une fois de visionner
régénération le documentaire de Thierry Casasnovas ou il y a des témoignages
impressionnants à ce sujet il est facilement trouvable sur la plateforme YouTube.

Flavien: Qu’est-ce que le jeûne t’apporte à toi. Et, puisque je sais que tu essaies toujours d’être le plus sachant possible. Peux- tu dire aux auditeurs ce qu’apporte le jeûne sur
le corps de manière scientifique ?

Nicolas:
Pour ma part le jeune me fait du bien car il nettoie mes cellules, mon corps et mon esprit. Il me permet aussi de réguler mon poids. Cette pratique m’aide à
vieillir en toute sérénité car je sais que cela me tient en bonne santé, réduit
les chances de développer des maladies graves, notamment certaines maladies
neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson et
réduit les effets du temps sur mon organisme. Je ne trouve que des avantages à
la pratique du jeûne.

Premièrement le processus de régénération de la cellule a été découvert par le belge docteur Christian Duve en 1963. Ce dernier a créé le terme d'autophagie et reçu le prix
Nobel en 1974.
C’est ensuite le docteur Yoshinori Ohsumi qui s’est vu décerner le prix Nobel en 2016
pour la découverte des gènes essentiels à l'autophagie.
En fait, le phénomène est mieux connu depuis les années 1960 mais en réalité le jeûne est pratiqué depuis la nuit des temps dans beaucoup de civilisations, de religions, de
Pratiques spirituelles et aussi pour des soins.

L'autophagie est un processus d'autodigestion qui consiste en une dégradation de composants intracellulaires comme des protéines et des organites endommagés par exemple. Tous les animaux sont dotés de cette capacité, mais aussi les plantes, les
Levures et même les eucaryotes unicellulaires. Après avoir privé l’organisme de
nutriment pendant un certain temps, une double membrane lipidique est créée dans
la cellule pour enfermer les composants indésirables et potentiellement
néfastes à celle-ci afin de les isoler puis de les digérer pour pouvoir
synthétiser des acides aminés, des protéines et créer de l'énergie qui va
Ensuite alimenter le corps.

Pour simplifier l’organisme choisit les éléments le composant les plus néfastes et abîmés pour s’en nourrir en s'autodigérant et en se nettoyant du même coup. Cela permet de
Régénérer les cellules et les organes. C’est un phénomène naturel qui protège
tous les êtres vivants et qui est facilement activable par l'organisme sans
aucun apport extérieur. La plupart des animaux pratiquent le jeûne de manière
Naturelle lorsqu'ils sont malades. Ce n’est pas pour rien que souvent lorsque
l’on est malade, il nous arrive de perdre l’appétit. La nature est vraiment
Fascinante et bien faite !!!

Flavien: Tu peux nous expliquer comment tu pratiques ?

Nicolas:
Pour ma part, je ressens comme un appel, un besoin de mon corps ça se passe souvent en été lorsqu'il fait chaud. Je décide donc de ne plus manger et je bois simplement de l'eau plate. En général je m'arrête de manger pendant 5 jours. La première année où j'ai pratiqué le jeûne j’ai même décidé de faire du sport pendant le jeûne et étrangement ça n'était pas difficile au contraire je courais pendant 2 heures et faisait 100 pompes et 100 abdominaux par jours et cette année il y avait une canicule, mais tout ça s'est très bien passé. Je n’ai pas ressenti de perte d’énergie voir même au contraire je me sentais plus léger et plein d'énergie. J’ai recommencé à manger après 5 jours et tout s’est bien passé. Pour être franc ce n’était pas optimal, mais c’était une bonne première expérience, car cela m'a fait du bien et j’ai eu envie de recommencer donc on peut en conclure que je l'ai bien vécu.

Ensuite j'ai continué à m'informer toujours plus sur le jeune et j’ai appris qu’en réalité il est préférable de rester au repos pendant la durée du jeûne car sinon le corps mobilise ses énergies pour autre chose que l’autophagie et le nettoyage de l’organisme. J’ai donc jeûné sans faire de sport toujours en buvant de l’eau, mais en restant au repos je faisais tout de même de petites marches pour profiter de la nature, mais sans trop forcer j’en ai profité pour jouer de la musique, regarder des films, des séries et lire des livres. Pourquoi pas peindre ou écrire. Mais il ne faut pas oublier que les activités cérébrales consomment, elles aussi, l'énergie du corps alors il faut rester modéré et être à l'écoute de son corps. Souvent, si je ressens un coup de fatigue pendant le jeûne, je n'hésite pas à m'allonger et profiter d’un petit temps de repos ou même finir par m’endormir et faire une sieste, car cela permet au corps de se régénérer encore mieux. Se prélasser au soleil aussi est très agréable car il nous recharge en énergie.
Puis avec l'expérience, j'ai eu envie de pousser tout cela plus loin et donc j’ai voulu tester le jeune à sec, c'est-à- dire sans eau. Attention, je vous déconseille de commencer par cela il faut déjà se connaitre avant d'essayer le jeune à sec. Comme d’habitude en été pendant les vacances, je me suis mis à jeûner, mais cette fois, je n’ai pas bu d’eau pendant les trois premiers jours de mon jeune.
En plus, j'ai décidé de faire un jeune d’écran pour me déconnecter de l’actualité et vraiment prendre un temps pour être seule avec moi-même. Du coup pas de télévision, pas d’ordinateur et pas de téléphone. J’en ai profité pour pratiquer la méditation et puisque le corps est vide il est plus facile de vider son esprit. C’était une bonne expérience que j’ai trouvée très agréable.

Flavien: Quel conseil pourrais-tu nous donner pour pratiquer ? Commencer par 12 h / 1 journée ? Comment bien commencer et comment bien finir ?

Nicolas:
Il existe plusieurs types de jeunes comme par exemple le jeûne intermittent qui consiste à ne manger que 8 h sur les 24 h d’une journée. Si je commence à manger a 12 h je prends mon dernier repas de la journée a 20 h et ensuite jusqu’au lendemain 12 h je ne consomme que de l’eau. N’oublions pas que boire autres choses que de l’eau va apporter des nutriments au corps et ce n’est pas ce que l’on veut lors d’un jeûne. Il ne faut donc consommer que de l’eau si l’on veut vraiment respecter le jeûne et déclencher l’autophagie. C’est très bon pour la santé et assez facile à mettre en place, car on peut ainsi conserver le repas du midi et celui du soir et même si l’on en ressent le besoin, prendre un goûter à 16 h. Bien évidemment, dans l'idéal il faut essayer de consommer des aliments sains et équilibrés et de pratiquer des exercices physiques et la méditation en plus. Mais c’est déjà un très bon début pour commencer à se régénérer et aussi pour réguler son poids si on se sent un peu en surpoids. Ce qui est bien avec le jeûne intermittent, c'est qu’on peut le pratiquer tout au long de l’année sans discontinuité, car c’est un excellent rythme pour le corps puisque pendant tout le temps où l’on ne mange pas les organes digestifs sont au repos et s’usent donc beaucoup moins vite.

Ensuite, il y a le jeûne à l’eau qui peut se pratiquer d’une journée à 30 jours pour les personnes les plus expérimentées. Attention, je ne conseille vraiment pas de faire un jeune de plus de 5 jours pour une première expérience. Chacun doit sentir s'il a envie de pratiquer le jeûne et pour combien de temps il va le faire. Il est très important durant toute la durée du jeûne d’écouter son corps et de ne surtout pas hésiter à rompre le jeûne si l’on se sent vraiment malade ou trop faible. Il ne faut pas faire cela en mode défi en se mettant martel en tête et en se disant par exemple, j'ai décidé de ne plus manger X jours et vouloir absolument atteindre son objectif. Il est important de s’adapter à la situation du moment et à son état physique.

Il est conseillé d’en parler avec un médecin avant de commencer.

Ce qui peut être très bien, c'est de préparer son corps pour le jeune en faisant une monodiète ou en ne buvant que des jus et/ou bouillons pendant quelques jours avant le début du jeûne. Ensuite il est bien de prévoir une période ou l’on va pouvoir entièrement se consacrer à sa régénération et au jeûne comme des vacances ou un weekend par exemple, car plus on fait tout cela en conscience et plus c’est efficace. C’est avant tout une période de repos pour le corps et l’esprit. Il est bon de prendre un rythme de sommeil correct pendant le jeûne et de bien se reposer. Il est possible de perdre jusqu'à 1 kilo par jour pendant le jeûne, mais ce n’est pas systématique, chacun a un métabolisme différent et il est important de le respecter.
Il faut garder en tête qu'après le jeune les organes digestifs sont vides, de la bouche au colon. Il est donc normal de perdre beaucoup de poids. Mais ensuite lorsque l'on recommence à manger ces organes se remplissent à nouveau, il est donc normal après un jeûne de reprendre une bonne partie du poids perdu. Ce qui est très important, c'est le moment ou l’on rompt le jeûne, c'est même le moment le plus important, car c’est à ce moment ou l'organisme qui a été privé de nutriments extérieurs pendant une longue période va puiser dans les premiers aliments ingérés du mieux qu’il peut. C’est donc très important de bien choisir les aliments pour rompre le jeûne. Il faut privilégier les aliments faciles à digérer comme les bouillons ainsi que les légumes et fruits crus qui sont pleins de vitamines. Puis les fruits et légumes cuits. Pour les laitages, il est bien d’attendre 2 ou 3 jours avant de s’y remettre et pour la viande et le sucre 4 à 5 jours. Bien évidemment, il faut prendre de petites quantités de nourriture à ce moment-là, car sinon on va vite épuiser les organes digestifs. De toute façon l’estomac s’est rétracté pendant le jeûne attention à ne pas le remplir trop vite et trop fort car sinon il est possible d’avoir mal au ventre.

Il faut se respecter et respecter son corps!!!

C’est un pur moment de bonheur lorsque l’on se remet à manger on peut alors faire bien attention à manger lentement et bien mâcher pour ressentir tout le plaisir que nous apporte la nourriture que l’on redécouvre je vous invite vraiment à le faire en pleine conscience. Le premier repas est un véritable rituel pour moi ou je ne fais que ça et ou je me concentre bien sur les sensations et les goûts ! Il m’est arrivé de consulter des sites de naturopathe ou autres spécialistes pour savoir quels aliments sont les meilleurs pour rompre le jeûne. Je vous invite donc à faire de même.

Ensuite, il existe le jeune à sec, c'est la même chose que le jeûne à l’eau, mais sans eau!! Il est vraiment conseillé de ne pas aller au-delà de 3 jours de jeûne à sec, car au-delà certains tissus du corps peuvent se détériorer, notamment dans les reins. Mais les premiers jours au contraire cela met les reins au repos et leur permet de ne plus avoir de travail et donc de pouvoir se régénérer. On peut alors après le 3ème jour recommencer à boire de l’eau et continuer à ne pas manger pendant 2 ou 3 jours par exemple.

Tous les jeunes dont on vient de parler préalablement sont destinés à des personnes en bonne santé ! Il existe cependant des jeunes thérapeutiques qui sont proposés dans des établissements spécialisés. C’est encore autre chose, car cela demande bien sûr un avis, une assistance et un suivi médical. Certains jeunes thérapeutiques peuvent prévenir et même guérir de certaines maladies autrement très compliquées à soigner.

Le jeune est un sujet passionnant où l’on peut toujours découvrir de nouvelles pratiques à essayer comme le jeune de médias ou des écrans etcetera. On peut délibérément se priver de certaines choses qui encombrent notre vie pour s’en libérer ou au contraire mieux s’en délecter par la suite. Car le manque crée le besoin et on est alors plus apte à apprécier ce dont on a été privé un temps.

Je tiens à rappeler que je ne suis ni nutritionniste, ni naturopathe et encore moins médecin. Je vous invite donc à en parler avec un spécialiste et de mener vos propres recherches avant de vous lancer dans l’aventure.
Merci beaucoup d’avoir pensé à moi pour vous parler du jeune, c'est un véritable plaisir de partager une découverte bénéfique avec le plus grand nombre. Merci aussi pour les podcasts sur la méditation j’y ai trouvé de super conseils et exercices et je découvre toujours les nouveaux épisodes avec un grand plaisir !
Merci à toi et à bientôt sur d'autres sujets dans la saison 4 ;)

Flavien: Merci à toi et à bientôt dans les chroniques. :)

You Might Like

Relaxing Music - Sleep Podcast
Relaxing Music - Sleep Podcast
The Mindset Meditation
7 Good Minutes
7 Good Minutes
Clyde Lee Dennis
Huberman Lab
Huberman Lab
Scicomm Media
Comfort Sounds
Comfort Sounds
Comfort Sounds
Feel Better, Live More with Dr Rangan Chatterjee
Feel Better, Live More with Dr Rangan Chatterjee
Dr Rangan Chatterjee: GP & Author
Meditation Sounds
Meditation Sounds
Meditation Sounds
Gut Feeling with Dr. Pal
Gut Feeling with Dr. Pal
Dr. Pal Manickam
Calm it Down
Calm it Down
Chad Lawson | QCODE
SoundSky - Relaxing White Noises
SoundSky - Relaxing White Noises
SoundSky - Relaxing White Noises
Erotic Stories
Erotic Stories
Sexuality and Erotica
Relaxing White Noise
Relaxing White Noise
Relaxing White Noise, LLC