Quand HBO réinvente la nudité

La Valeur De L'Homme

04-06-2022 • 44 mins


Quand HBO réinvente la nudité. Benjamin Campion, spécialiste du cinéma et des séries. La chaine américaine HBO s’est emparé de la nudité pour déjouer les limites habituelles de sa monstration. Cette chaine câblée a pour spécificité d’échapper à la censure qui pèse ce qu’on appelle les networks. Ce statut à part lui permet de proposer des séries innovantes, tant du point de vue de leurs personnages, de leurs thématiques que de celui de la sexualité qui y est visible. On doit ainsi à HBO des séries aussi connues et marquantes que Sex and the City, Girls, Euphoria ou Game of Thrones. En tout cas pour le sujet qui nous intéresse… Ces séries, et d’autres, ont frappé les spectateurs par l’apparition de corps dénudés et d’actes sexuels disons « explicites », pour reprendre le mot américain. Certains ont d’ailleurs tôt fait de dénoncer des formes de voyeurisme, de triomphe du « male gaze », d’obscénité, voire de pornographie. Or ce que montre mon invité, Benjamin Campion, c’est que c’est exactement le contraire qui se joue dans les productions HBO. Les séries HBO qui se confrontent à la question de la sexualité le font précisément en inventant de nouvelles images qui s’éloignent des standards de la pornographie. Surtout, ces nouvelles manières de filmer les corps dénudés est entièrement au service de la narration. La nudité n’y est donc jamais « gratuite », mais se veut toujours porteuse d’un propos, d’une description, d’un moment du récit qui ne peut passer que par cette forme. La nudité la plus crue n’est d’ailleurs souvent pas frontale, mais diffusée sous la forme d’images que les protagonistes regardent, et donc mise à distance et pensée. En pratique, donc, les séries HBO montrent la nudité avec mesure, jamais en gros plans par exemple, mais sans l’éluder non plus par des fondus pudiques ; avec plausibilité et réflexivité aussi, pour justement ne pas tomber dans la pornographie et plutôt en subvertir les codes. En filmant la sexualité autrement que ne le fait le cinéma porno, les séries HBO normalisent les images de la nudité et rappellent à quel point elles relèvent des sensations et de l’intime.