AntiClash

Rafael Tyszblat, Olivier Fournout, Amandine Clément, avec le soutien de la Maison de la Conversation et de Making Waves

Dans les médias ou sur les réseaux sociaux,nos débats desservent bien souvent notre compréhension des enjeux et ne font en général que nourrir nos antagonismes.     AntiClash (http://www.anticlash.com), pensé et animé par des professionnels du dialogue des différences, donne la parole à des personnes ayant de réels désaccords sur les sujets qui divisent la société, en reconnaissant pleinement la complexité de leurs points de vue. Sans évitement mais sans recherche de confrontation spectaculaire, l’objectif est de mieux aborder les sujets qui nous divisent et apprendre de nos différences.  Conçue pour offrir une alternative à la culture actuelle des médias et des réseaux sociaux, l’animation est inspirée de milliers d’heures de facilitation de dialogues dans des contextes et sur des sujets très divers.      En permettant aux personnes invitées de s’exprimer de manière authentique et respectueuse, en s’appuyant sur leur expérience personnelle, le processus est pensé pour éclairer chacun sur le sujet traité, mais aussi pour mieux comprendre les lignes de fractures sur ce sujet. Il donne aux auditeurs la possibilité de renforcer leurs opinions, ou au contraire de changer d’avis, tout en renforçant les relations avec ceux qui pensent différemment.      Il est prouvé que partager son point de vue dans un cadre dialogique donne une meilleure chance d’être entendu et d’avoir de l’influence !     Fondamentalement différent du débat, qui ne laisse aucune place à la nuance, et qui consiste à tenter de se convaincre les uns les autres sans jamais y parvenir, l’objectif du dialogue est d’apprendre de la complexité et de la multiplicité des perspectives qui font notre intelligence collective. Il nous permet soit de trouver des terrains d’entente, soit de comprendre réellement pourquoi nous divergeons.     Contre les débats radicalisants et les collages de monologues, AntiClash contribue à créer une culture de la participation démocratique éclairée, y compris lorsque les désaccords sociétaux sont profonds.   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations. read less
NewsNews

Episodes

Laïcité.s - Partie 2
May 7 2023
Laïcité.s - Partie 2
Laïcité. Rares sont les termes qui font l’objet d’autant d’interprétations, de connotations, de sentiments, d’historiographies, d’idéologies et de politiques différentes. Concept dont on dit qu’il est propre à la France, ses applications suscitent de profonds désaccords. Désaccords quant à la signification de ce principe républicain et surtout sur le degré de menace pesant sur lui, notamment de la part de l’Islam. Pour autant, le dialogue sur les missions de la laïcité est il impossible ?  Ils ont accepté d’en parler avec nous:  Martine Cohen, sociologue émérite au CNRS et membre du groupe “Sociétés, Religions, Laïcités”, qui vient de publier aux Presses Universitaires de Rennes un ouvrage proposant une synthèse de ses travaux sur le judaïsme français, sous le titre "Fin du franco-judaïsme ? Quelle place pour les Juifs dans une France multiculturelle ?" Gilles Clavreul, haut fonctionnaire, ancien Délégué Interministériel à la Lutte Contre le Racisme et l’Antisémitisme (2015 - 2017), délégué général du think tank L’Aurore, qui a récemment publié “Dans le silence de l’État” aux éditions de l’Observatoire. Partie 2: Se protéger ou faire confiance? Dans cette deuxième partie, Martine Cohen et Gilles Clavreul partagent leurs regards, leurs diagnostics et leurs préconisation sur la cohésion sociale en France et sur le rôle que la laïcité peut y jouer. Les désaccords autour des risques actuels de remise en cause du principe de laïcité et des moyens d’y faire face, sans êtres résolus par nos invités, clarifient dans ce dialogue l’un des grands enjeux du vivre ensemble.   Enregistré en décembre 2022  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Laïcité.s - Partie 1
Apr 28 2023
Laïcité.s - Partie 1
Laïcité. Rares sont les termes qui font l’objet d’autant d’interprétations, de connotations, de sentiments, d’historiographies, d’idéologies et de politiques différentes. Concept dont on dit qu’il est propre à la France, ses applications suscitent de profonds désaccords. Désaccords quant à la signification de ce principe républicain et surtout sur le degré de menace pesant sur lui, notamment de la part de l’Islam. Pour autant, le dialogue sur les missions de la laïcité est il impossible ?  Ils ont accepté d’en parler avec nous:  Martine Cohen, sociologue émérite au CNRS et membre du groupe “Sociétés, Religions, Laïcités”, qui vient de publier aux Presses Universitaires de Rennes un ouvrage proposant une synthèse de ses travaux sur le judaïsme français, sous le titre "Fin du franco-judaïsme ? Quelle place pour les Juifs dans une France multiculturelle ?" Gilles Clavreul, haut fonctionnaire, ancien Délégué Interministériel à la Lutte Contre le Racisme et l’Antisémitisme (2015 - 2017), délégué général du think tank L’Aurore, qui a récemment publié “Dans le silence de l’État” aux éditions de l’Observatoire. Partie 1: Une histoire de combats ou d’apaisements? Dans cette première partie, Martine Cohen et Gilles Clavreul retracent en profondeur, avec des perspectives différentes, l’histoire longue de l’idée laïque en France. De ces récits, dont certains sont peu connus, se dessinent des regards différents dont l’influence sera déterminante sur la perception des événements et des grandes controverses contemporaines autour de la laïcité - et dont il sera davantage question dans la deuxième partie.  Enregistré en décembre 2022  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.